Nik la justice. Refus de mise en liberté pour Damien

Aujourd’hui mercredi 28 décembre se tenait une audience de mise en liberté de Damien, incarcéré depuis le 8 décembre à Fleury et accusé d’avoir participé activement à la manifestation joyeuse,nocturne et sauvage du 14 avril 2016.

Le compagnon a semblé content de voir les quelques-un-es venu-es le soutenir. Il est à noter que nombre des présent-es avaient eu l’information le jour même, tandis qu’au mieux les autres l’ont su la veille.
Quant au fond, sans grande surprise, sa demande a été rejetée et il reste donc à Fleury au moins en attendant son procès le 19 janvier.
Les quelques minutes de parole qui lui ont été accordées ont permis à Damien d’évoquer la mort d’un détenu à Fleury il y a deux semaine suite à un problème de santé, alors que son codétenu tambourinait à la porte des heures durant, ce n’est que trop tard que la personne a été prise en charge par les médecins.
Quant à lui, il a souligné qu’il détestait la loi, et crié « nique la justice » à la fin de l’audience. Dans la salle quelques cris ont fusé, « liberté », « solidarité », avant de se faire sortir, la rage au cœur.

Solidarité active avec damien
A bas l’état, la justice, et leurs souteneurs !
Liberté pour tout-es !

des présent-es a l’audience.

pour lui écrire :

Damien Camélio
n° d’écrou 432888
MAH de Fleury-Mérogis (Bâtiment D5)
7, avenue des Peupliers
91705 – Sainte-Génevieve-des-Bois
État français, Monde

_______________________________

[Publié sur Indymedia Nantes, le 29 décembre 2016]

This entry was posted in contrôle social, contrôle policier, general, guerre sociale, solidarité. Bookmark the permalink.