[Bure] Un engin de débardage part en fumée (mis à jour)

Dans la nuit du 30 au 31 juillet 2015, la belle nuit de pleine lune a été égayée par une plus belle encore colonne de fumée noire.

Nous avons incendié un engin de débardage effectuant les travaux de la ligne de chemin de fer censée acheminer les déchets nucléaires sur le site du laboratoire de l’ANDRA.

L’opposition radicale au projet d’enfouissement passe par l’offensive et l’attaque contre tous les sous-traitants et collaborateurs de l’ANDRA.

[Publié sur Indymedia Nantes le 31 juillet 2015]

____________________________________

[Bure] Une malheureuse méprise

Dans la nuit du 29 au 30 juillet 2015, un engin prend feu aux abords d’une ancienne voie ferroviaire (convoitée par l’ANDRA pour l’acheminement des déchets radioactifs).

Il semblerait que cet engin, ainsi que le terrain défriché par ce dernier appartiendrait à un agriculteur qui refusait de céder le terrain à l’ANDRA.

Si cette dernière info devait être confirmée alors il s’agirait bel et bien d’une méprise malheureuse. Il paraît évident que ce n’est pas l’agriculteur qui était visé mais bel et bien l’ANDRA et ses sous-traitants…

[Publié sur Indymedia Nantes le 5 août 2015]

Posted in general, guerre sociale | Comments Off on [Bure] Un engin de débardage part en fumée (mis à jour)

[PARIS] SOLIDARITE

16/07/2015. RUE MELINGUE – 19EME. VOITURE VINCI EN FEU. CONSTRUIT DES PRISONS. SOLIDARITE AVEC LES PRISONNIERS ANARCHISTES EN GRECE. STOP.

____________________________________

[Publié sur Indymedia Nantes le 20 juillet 2015]

Posted in contrôle social, contrôle policier, general, guerre sociale, solidarité | Comments Off on [PARIS] SOLIDARITE

Avalanche – Correspondance anarchiste – numéro 5 – juillet 2015

cliquer sur la couverture pour télécharger Avalanche n°5

cliquer sur la couverture pour télécharger Avalanche n°5

Editorial

La base de la révolte contre la misère quotidienne est une critique de la société. Car ne plus se soumettre aux pouvoirs qui contrôlent, c’est ne plus croire (temporairement ou partiellement) à la fondation idéologique de ces pouvoirs. Pour des anarchistes, une telle critique est radicale, car elle ne se limite pas à une forme spécifique du pouvoir, mais s’applique à l’autorité dans toutes ses expressions du présent, du passé et du futur. La critique anarchiste agite et provoque parce qu’elle démystifie les fondations morales de la société. Potentiellement, elle peut éliminer les structures sociales, économiques et politiques du pouvoir. Elle peut ouvrir un chemin vers la subversion de la société.

Évidemment, cette critique ne peut pas uniquement être développée au niveau théorique. Ne pas engager le conflit direct avec cette société, c’est se priver des expériences nécessaires pour comprendre les dynamiques de récupération et de répression. Ainsi, elle deviendrait une critique qui stagne et afin de cacher ce fait, elle s’enveloppera dans un langage incompréhensible. Elle peut même devenir une arme dans les mains des pouvoirs pour jouer leur jeu de récupération et de répression. La dynamique entre l’action critique et l’analyse est vitale afin d’éviter de démystifier les structures actuelles du pouvoir en même temps que de mystifier d’autres formes d’autorité, préparant le terrain au réformisme ou à un nouveau cycle oppression et d’exploitation.

La répression contre les anarchistes n’a jamais attendu jusqu’au moment que le mouvement anarchiste soit assez grand pour former une armée ou une guérilla capables d’écraser violemment le pouvoir – exactement parce que la force de l’anarchie ne réside pas dans le nombre de soldats ou la quantité de ressources qu’elle sait mobiliser, mais dans les idées et pratiques subversives qu’elle saurait inspirer. Comprendre chaque instant de répression comme une sorte de reconnaissance de la part des forces répressives de la menace potentielle émanant des anarchistes serait trop rapide et parfois même une mauvaise évaluation des capacités des anarchistes et/ou de la police. D’autres facteurs peuvent jouer, tels que donner une démonstration de la productivité des forces policières (et donc de la légitimité de leur existence ou de leur expansion), la création d’un spectacle de crise (afin de présenter une certaine décision politique comme inévitable), poser un exemple (afin de décourager d’autres à se révolter)… Mais le pouvoir ne tolérera jamais des attaques anarchistes contre les rapports sociaux qui l’étalent.

Être ou ne pas être anarchiste n’a jamais été la question centrale, car une critique radicale de l’autorité ne peut pas se résumer à une identité ou à un adjectif. Elle est une dynamique infinie de pratiques et de théories qui visent la subversion de la société. Les anarchistes et les luttes anarchistes ne peuvent pas se soustraire à cette critique. Cette publication a été conçu comme un outil pour exactement cela ; un espace de réflexion sur comment rendre la critique anarchiste potentiellement subversive, comment l’immerger dans une dynamique d’analyse et d’action. Les projets de lutte (ou les interventions d’anarchistes au sein des luttes) sont les expériences qu’on doit partager, afin de les comprendre et de les évaluer. Les textes écrits avec ces bases en tête sont les contributions que nous estimons nécessaires pour faire émerger une correspondance qui renforce la critique anarchiste et radicale de la société.

__________________________

http://avalanche.noblogs.org

Posted in dans le texte, general, guerre sociale | Comments Off on Avalanche – Correspondance anarchiste – numéro 5 – juillet 2015

Procès de Christine renvoyé (Màj)

Le procès de Christine qui devait comparaître le 29 juin à Evry pour “violences” sur matons est renvoyé. Ce renvoi a été voulu par l’avocat qui a relevé un “problème de compétences” dans la procédure.
Christine aurait dû passer devant une “collégiale”, c’est-à-dire 3 juges. Or les faits pour lesquels elle est convoquée relèvent d’une cour à “juge unique”.
L’extraction de Christine et le procès de ce 29 juin sont annulés. Pas d’audience avant octobre ou novembre. A suivre…

En attendant pour lui écrire :
(Christine a été transférée à Metz)

Christine RIBAILLY
écrou 57937
1, rue de la Seulhotte
BP 95020
57071 METZ cedex 3

Posted in contrôle social, contrôle policier, general, guerre sociale, solidarité | Comments Off on Procès de Christine renvoyé (Màj)

[Paris] Eiffage en feu

La nuit du 14 juin, rue de l’est, un utilitaire d’Eiffage est parti en fumée. Parce qu’ils construisent des prisons.

Solidarité avec les compagnons de Bruxelles qui luttent contre la prison.

Construit des cages, recolte notre rage!

_______________________________

[Publié sur Indymedia Nantes, le 23 juin 2015]

Posted in contrôle social, contrôle policier, general, guerre sociale, solidarité | Comments Off on [Paris] Eiffage en feu

[Bruxelles] Dimanche 14 juin – Rassemblement solidaire avec la lutte contre la maxi-prison et tous ceux et celles qui se battent contre le pouvoirr

RASSEMBLEMENT SOLIDAIRE

DIMANCHE 14 JUIN A 13H
METRO CLEMENCEAU (Anderlecht)

fly_rassemblement

fly_rassemblement1

Solidaires avec la lutte contre la maxi-prison et tous ceux et celles qui se battent contre le pouvoir

Parce que le combat contre la construction d’une maxi prison dans cette ville qui court vers toujours plus de contrôle et de répression, est une lutte auto-organisée et autonome. Elle sort du cadre légal imposé pour s’attaquer directement à ceux qui veulent la construire et à leur logique. Par la parole et l’action directe, par le sabotage et la manif sauvage, à beaucoup et à quelques uns, de jour comme de nuit.

Parce qu’on soit à l’office des étrangers, dans les bureaux de l’ONEM, à l’école, au boulot, en taule ou psychiatrisé, il est assez clair que nos vies nous sont volées et que le conflit est inévitable si nous désirons reprendre nos vies en main.

Parce que si la police antiterroriste a fait des perquisitions dans quatre maisons de compagnonnes et au Passage, point de coordination dans la lutte contre la maxi prison ce mercredi dernier, c’est pour semer la peur et freiner ces combats – mais il est hors de question que nous retournions à la maison : nous ne baisserons pas les bras.

Parce que la meilleure défense c’est l’attaque, face à la volonté du pouvoir de faire de la ville une prison à ciel ouvert, c’est en semant le trouble dans leurs moyens de nous contrôler que nous continuerons d’agir.

Parce que face aux horreurs du pouvoir, aux massacres qu’il commet, à l’exploitation sur laquelle il repose et à l’enfermement auquel il condamne toujours plus de gens, affirmons la joie de lutter librement, la fierté des idées qui s’opposent
à leur monde et la solidarité entre ceux et celles qui chérissent toujours le rêve d’un monde débarrassé du pouvoir.

(PS : Journaliste ? Politicien ? Reste chez toi !)

________________________________

[Repris de La Cavale – Contre la prison et son monde]

Posted in contrôle social, contrôle policier, general, guerre sociale, solidarité | Comments Off on [Bruxelles] Dimanche 14 juin – Rassemblement solidaire avec la lutte contre la maxi-prison et tous ceux et celles qui se battent contre le pouvoirr

[Bruxelles] Perquisitions “anti-terroristes” aux domiciles de compagnon.e.s et au local de lutte contre la maxi-prison “le passage”

Ce mercredi 10 juin 2015 un peu avant 6h du matin, différentes équipes de l’anti-terrorisme ont perquisitionné 4 domiciles où habitent des compagnon.e.s ainsi que le local de lutte contre la maxi-prison “le passage”. Ces perquisitions ont été effectuées dans le cadre d’une opération nommée “cavale”.

6 compagnon.e.s ont été embarqué.e.s aux bureaux de la police fédérale, puis relâché.e.s autour de 13h après avoir été auditionnées…
Auditions auxquelles personne n’avait rien à dire.

Au-delà de l’informatique et des téléphones, l’attention des flics a spécialement été portée sur tout ce qui était propagande (revues, journaux, affiches,…) qui était épluchée et souvent emmenée.

Pour ce qu’on en sait pour le moment, ces arrestations font suite à une enquête ouverte en 2013 pour “incitation à commettre des actes terroristes” et “participation à une organisation terroriste”.
Cette enquête est dirigée par le juge d’instruction De Coster.

LA PERMANENCE DU PASSAGE SERA ASSURéE ce mercredi à partir de 17h, et un POINT INFO est prévu à 19h.

Toujours en lutte contre la prison et le monde qui va avec.

La Lime

__________________________________

[Publié sur sur Indymedia Bruxelles le 10 juin 2015]

Pour mémoire : [Bruxelles] Une caisse de solidarité !

Posted in contrôle social, contrôle policier, general, guerre sociale, solidarité | Comments Off on [Bruxelles] Perquisitions “anti-terroristes” aux domiciles de compagnon.e.s et au local de lutte contre la maxi-prison “le passage”

Paris : ça sent le brûlé

Au petit matin du 27 mai ça sentait le brûlé du côté de Télégraphe. Une camionnette de J.C-Decaux est partie en fumée. Ils s’enrichissent avec l’embourgeoisement des villes et l’exploitation des taulards.

Solidarité aux compagnons emprisonnés lors de l’opération Pinata en Espagne. Solidarité avec Monica et Francisco.

_______________________________

[Publié sur Indymedia Nantes, le 28 mai 2015]

Posted in contrôle social, contrôle policier, general, guerre sociale, solidarité | Comments Off on Paris : ça sent le brûlé

Lucioles n°22 – avril 2015

cliquer

cliquer sur la première page pour télécharger Lucioles n°22

Lucioles est un bulletin apériodique, on peut y lire des textes d’analyse et d’agitation autour de Paris (et sa région) et de son quotidien dans une perspective anarchiste. On y parle des différentes manifestations d’insoumission et d’attaques dans lesquelles nous pouvons nous reconnaître et déceler des potentialités de rupture vis-à-vis de l’Etat, du capitalisme et de la domination sous toutes ses formes en essayant de les relier entre elles et au quotidien de chacun. Nous n’avons pas la volonté de représenter qui que ce soit, ni de défendre un quelconque bout de territoire en particulier qui n’est qu’un modèle réduit de ce monde de merde.

« Les lucioles on les voit parce qu’elles volent la nuit. Les insoumis font de la lumière aux yeux de la normalité parce que la société est grise comme la pacification. Le problème, ce ne sont pas les lucioles, mais bien la nuit. »

https://lucioles.noblogs.org/

Posted in dans le texte, general, guerre sociale | Comments Off on Lucioles n°22 – avril 2015

[Brochure] Tous innocents, tous martyrs ?

Cliquer sur la couverture pour télécharger la brochure

Cliquer sur la couverture pour télécharger la brochure

Les anarchistes, des idéalistes inoffensifs ? C’est l’image qu’en donnent certains (dont des anarchistes) à travers une réécriture de l’histoire qu’ils ponctuent de mythes et de figures de martyrs, innocentés comme des martyrs chrétiens. Mais tout cela ne peut se faire qu’au prix de la dissimulation, entre autres, de certains aspects de la vie et de la pensée de ces mêmes compagnons, et donc la trahison de leurs idées. Dépeindre les cinq compagnons exécutés suite aux événements d’Haymarket à Chicago ou Sacco et Vanzetti comme de simples idéalistes, doux rêveurs inoffensifs, presque pacifistes ou syndicalistes, est une insulte à leur mémoire et à leurs vies passées à combattre le pouvoir avec les idées, mais aussi avec les armes. Dans ce petit recueil réalisé à l’occasion d’une discussion à Paris, tentative est faite de réhabiliter leur mémoire, loin de toute « innocence » ou « culpabilité » que nous laissons aux juges et historiens, et plus proche de nos perspectives révolutionnaires ou insurrectionnelles, que ces compagnons revendiquaient tous.

______________________________

[Publié par Ravage Editions,
Lire en ligne le texte Les cinq « martyrs » de Chicago : Innocents ou coupables ?]

Posted in dans le texte, general, guerre sociale | Comments Off on [Brochure] Tous innocents, tous martyrs ?