Centre de rétention de migrants à Lampedusa en feu

[Traduit d’Indymedia Linksunten par Le Réveil]

Haute tension à Lampedusa. Peu après 17h [ce mardi 20 septembre 2011],  le camp de déportation dans l’île Lampedusa a pris feu lorsque des migrants y ont à nouveau protesté. Les protestations et révoltes durent depuis des jours, contre les conditions inhumaines dans le camp extrêmement surpeuplé et les expulsions forcées vers la Tunisie.

Les autorités se taisent à cet égard, on dit pourtant que jusqu’à 800 migrants auraient fui le camp, 400 ont déjà été arrêtés. Ceux qui n’ont pas fui ont apparemment été amenés au stade de Lampedusa et il semble aussi que ce soit le cas pour ceux ayant été arrêtés après leur fuite. Tous les flics actuellement présents sur l’île sont en service en tenue anti-émeutes. De nombreux migrants et aussi une partie du personnel ont subi une intoxication par la fumée. Étant donné l’ampleur de l’incendie, une grande partie de l’établissement est détruite, le centre est provisoirement inutilisable. Les pompiers sont toujours en train d’éteindre l’incendie du centre. Tout le monde est à bout de nerfs. Les migrants sont énervés et en colère tandis qu’au moins une partie des habitants de l’île se montrent extrêmement agressifs et intransigeants.

This entry was posted in contrôle social, contrôle policier, general, guerre sociale, les papiers on s'en fout on n'en veut plus du tout, solidarité. Bookmark the permalink.