Sur quelques pratiques altermondaines…

[Rappels de cestdejatoutdesuite sur Attac : une taupe étudiante qui a de l’ambition, d’omniprésents militants s’accommodant de pratiques patronales, de crapuleux citoyennistes altermondains altermondains regrettant la « complaisance » (sic) des flics contre des manifestants-tes*(*extrait de cette semaine n°83)]

____________________________________

Le 28 août 2011, à la fin des rencontres de Lézan (« Convergence citoyenne pour une transition énergétique » rien qu’avec l’intitulé on voit qu’on est déjà en eaux troubles) un texte de déclaration est mis au vote, et à la grande surprise des militants antinucléaires dit radicaux (car pour l’arrêt immédiat du nucléaire) la salle vote pour : « L’arrêt immédiat du nucléaire civil et militaire ».

Mais cet arrêt « immédiat » est visiblement intolérable à un militant d’Attac qui (alors que le vote vient d’être effectué selon une procédure habituelle) prend le micro pour expliquer à ceux-celles qui ont voté, qu’ils-elles ont mal voté, qu’ils-elles n’ont pas compris les enjeux de leur vote, qu’il ne faut pas mettre « immédiat » car cela menace « l’union », « la convergence »… voir la vidéo :  http://www.youtube.com/watch?v=xG3j6am56d4

Enfin cela menace surtout la possibilité de réaliser pour leurs prochaines élections de 2012 une grande « union de la gauche », et une déclaration trop ferme heurterait les grands partenaires très pronucléaires de l’ex-future gauche poubelle.

Ainsi, après avoir dit aux participants-tes (ces idiots), qu’ils-elles n’avaient pas compris les enjeux de ce qu’ils-elles faisaient, et bien, les idiots en question confirment en acceptant de revenir sur leur vote et de revoter cette fois « Arrêter le nucléaire civil et militaire » une formulation bien plus neutre et beaucoup moins dangereuse pour les apparatchiks et arrivistes d’Attac…

A voter, on perd à tous les coups.

This entry was posted in general, illusions démocratiques. Bookmark the permalink.