[Paris] Balade en solidarité avec les inculpé-e-s de Labège

Samedi 17 novembre à Paris, on était une trentaine de personnes bien décidées à exprimer notre solidarité avec les mutins de l’EPM de Lavaur, ainsi qu’avec les quatre compagnon-nnes incarcéré-es depuis la mi-novembre, accusé-es d’avoir trashé en écho à cette révolte, les locaux de la Direction Interrégionale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ) à Labège, le 5 juillet dernier.

On a joyeusement diffusé le tract « les murs nous enferment, attaquons toutes les prisons », qui a aussi été abondemment collé en affiche sur notre passage et, selon les moments, sorti une banderole (« de l’école à la prison : contre tous les enfermements »).
On a également profité de cette balade pour laisser quelques souvenirs à différents flics sociaux rattachés à la PJJ (comme le Centre d’Action Educative de la PJJ, 25 rue Fontaine au Rois, Paris 11) et à la Direction Interrégionale de la PJJ (14 rue Froment, Paris 11). Ils ont pu découvrir leurs murs recouverts d’affiches et de tags (« PJJ=maton », « feu aux prisons », « crame ta geole, saigne ton geolier », « nik la taule », « matons, on vous aura », « de l’école à la prison liberté », « morts aux flics »).

Parce que leur justice est une machine à broyer les vies,
Parce que ce sont toutes les taules qu’il faut abattre,
Parce leurs murs n’arrêteront pas nos révoltes,
Liberté pour toutes et tous !

_________________________________

[Texte publié sur Indymedia Nantes]

This entry was posted in contrôle social, contrôle policier, general, guerre sociale, inculpé-e-s toulouse 15 novembre 2011, solidarité. Bookmark the permalink.