[Besançon] Quelques coups contre la gentrification…

Dans la nuit du 26 au 27 octobre 2013, quelques actions contre la gentrification ont été menées dans Besançon: la soirée a débuté par le sabotage d’un engin de chantier du tramway (il est certain que le réservoir est Hors-Service), puis de nombreux slogans contre la gentrification sont venus redécorés les murs encore frais des logements neufs de la ville.

Dans la rue Luc Breton en plein centre-ville, alors que le panneau ‘Decaux’ de la station de Vélocité tombait en miettes, le bureau d’Eiffage immobilier a été attaqué à coups de pierres, laissant un gros trou au milieu d’une des vitres (malheureusement rapidement remplacée). Ce local d’Eiffage immobilier est promoteur des appartements « loft & luxueux » des Passages pasteur toujours en chantier: ces appartements pour bourgeois entoureront un centre-commercial avec parking souterrain d’ici peu.

Les agents de la gentrification sont partout vulnérables, les pourritures d’architectes, d’urbanistes et promoteurs ont pignon sur rue… (on peut citer, concernant leur même projet, les cabinets d’architectes ‘Chapman & Taylor’ pour le centre-commercial; ‘Laffly-Morel’ pour les logements, dont leur bureau est situé à Besançon…)

Parce que la révolte permanente contre ce monde passe par la destruction de leurs infrastructures…

Soyons imprévisibles et incontrôlables !

_________________________________________

[Publié sur Indymedia Nantes le 3 novembre 2013]

This entry was posted in contrôle social, contrôle policier, general, guerre sociale. Bookmark the permalink.