[Quizz lycéen] Vanille, chocolat ou cocktail… – novembre 2013

Vanille, chocolat ou cocktail … ?

1- Tu es descendu-e dans la rue :

a. Pour faire sauter ton DS de maths.
b. Pour protester contre des expulsions qui auraient pu être évitées en suivant la voie légale
c. Pour lutter contre un monde fait de frontières et de barbelés, de flics et de fric. De profs, parents, patrons, maris…

2- La lutte aboutira :

a. Grâce aux pétitions, aux CVL, en adressant des lettres aux élus…
b. En démontrant notre nombre à travers des manifestations légales ponctuelles.
c. En bloquant le pays et en créant les conditions nécessaires à la destruction de toute forme de pouvoir et de domination

3- Est-il nécessaire de voter les blocages ?

a. Le blocage est violent, c’est une entrave à la liberté d’étudier. On ne doit pas l’imposer à ceux qui veulent suivre les cours.
b. Oui, il faut montrer la nature démocratique du mouvement.
c. Non, ce n’est pas à ceux qui refusent la grève de décider des moyens de lutter. La lutte appartient à ceux qui la font.

4- Dans les manifs, le Service d’Ordre est là pour :

a. Nous débarrasser des casseurs et des extrémistes qui décrédibilisent le mouvement.
b. Nous protéger et assurer la sécurité pour faire en sorte que « tout se passe bien » et que chacun se déplace sur la route afin d’être comptabilisé.
c. Collaborer avec les forces de l’ordre en les protégeant, en pratiquant la délation et en imposant de façon autoritaire un parcours validé préalablement par la préfecture.

5- Le rôle des syndicats dans les mouvements est :

a. D’ appuyer le complot judéo maçonnique pour spolier le travailleur français et les intérêts de la Nation.
b. De nous représenter pour négocier avec le gouvernement.
c. De faire partie intégrante du processus de sabotage et de récupération des mouvements sociaux, en servant d’interlocuteur complice au gouvernement et en occupant la scène médiatique.

6- Les médias sont :

a. Un relais indispensable des luttes sociales qui permettent de rendre un mouvement crédible en toute objectivité.
b. Un outil a utiliser avec vigilance pour éviter de choquer l’opinion publique.
c. Un appareil de contrôle social qui tente de modèler nos façons de penser et d’agir et qui en plus offre généreusement leurs enregistrement aux flics que ça parte en cacahouète ou pas !

7- Une personne subissant une interpellation est :

a. Forcément coupable, la police sait ce qu’elle fait.
b. Jugée turbulente et risque de décrédibiliser le mouvement.
c. Un-e malchanceu-x-se, qu’il est possible de libérer des griffes de la police

8- Si tu étais un personnage tu serais :

a. Chuck Norris
b. Joseph Mélanchon
c. Un-e révolté-e anonyme en guerre contre ce monde

9– Le sérum physiologique sert à :

a. Décoller les yeux en cas de conjonctivite
b. Déboucher le nez
c. Soulager les yeux qui brûlent sous l’effet des gaz lacrymogènes.

10- le marteau sert à :

 a. Occuper ton papa le dimanche après midi
b. A fabriquer les urnes nécessaires à la réalisation de tes ambitions de révolutionnaire en chef ( puis d’attaché parlementaire )
c. A attaquer la publicité, les collabos des expulsions, les banques, les flics et tout ce qui nous détruit !

 

Les réponses : a. On te pendra avec les tripes du dernier patron b. Avec celles du dernier politicien

c. Bienvenue compagnon-ne, le vieux monde ne s’écroulera pas sans toi !

_________________________________________

[Tract trouvé à la manif du 7 novembre à Paris, et repris par/de sanspapiersnifrontieres]

This entry was posted in contrôle social, contrôle policier, general, guerre sociale. Bookmark the permalink.